A toutes celles et ceux qui se demandent comment notre cher résident des " matinées House " en est arrivé là, voici le parcours du Dj devenu depuis le spécialiste des mornings ensoleillé sur FG. 1992 est le point de départ, "la première claque" ( dixit Jean Jérôme), l'immersion dans un milieu à tendance électro, la découverte du son de Detroit lors des soirées "Cosmos Factory" à Mozinor (Montreuil). Durant cette année, l'assiduité de Jean Jérôme à suivre la scène techno est irréprochable. Il écoute FG, sur 94.4FM à l'époque et passe tous ses week-ends en " Rave ".

Décidé, téméraire et fan de Hardcore c'est en décembre 93 que Jean Jérôme devient Dj, il mixe en "Free party" officieusement jusqu'en 95. C'est aussi pour lui le moment de découvrir les joies de la radio grâce à une jeune antenne associative: "Radio Lucrèce" à Evry (91) avec une émission 100Hardcore tous les vendredi soir (23h-1h). Les résolutions de début d'année 1995 poussent Jean Jérôme a stopper la Hardcore définitivement et c'est en février de cette même année qu'il arrive chez FG. Après un stage de 5 mois, validé sans peine, il commence par travailler l'après-midi puis passe rapidement sur une autre plage horaire (7h-9h30), accompagné de "Gwenola" il réalise l'émission "Radio-Réveil".

Toujours en pleine ascension, Jean Jérôme saisi l'occasion de faire ses preuves lorsque les " matinées FG " (de 9h30 à 12h00) se retrouve sans résident. L'experience fut concluante, il en est devenu l'animateur quotidien (10h - 13h) et orchestre egalement la "Paradise session" ( 9h - 10h).Au cours de ces années, Jean Jérôme côtoie un bon nombre de Dj qui le conseillent (" Merci Dj Grégory ! ") pour le matériel, les techniques ou les labels et qui, avec le temps, aboutissent à des échanges plus que bénéfiques.

Jean Jérôme commence alors à mixer dans les plus grands clubs et bars de la capitale (REX, Enfer, Queen, Gibus, What's up...)et place son nom rapidement comme une référence en matière de " House music ".Il continue et persiste dans ce milieu en trouvant sa véritable vocation : la production de disques. Il sort son premier maxi de Drum.
Contact